SQL : un langage de requête structurée

Mais qu’est ce que le SQL dont tout le monde parle ? SQL signifie « Structured Query Language » ou « langage de requête structuré ». On peut le considérer comme un code car il est justement un langage d’informations et de contrôle de ces dernières.

Il est possible de se former à ce langage en école informatique comme Ingésup. La maîtrise de ce langage constitue selon les étudiants une base de compétence et de connaissances incontournable. Pour plus d’informations, consultez les avis ingesup.

sql.jpg

Ce langage à vu le jour en 1986 et à par la suite été perfectionnée trois années plus tard. Le SQL a donc la capacité de générer, de convertir ou voire même d’effacer des données. Il permet également de protéger les informations qu’il reçoit en demandant une permission d’accès à chaque tentative d’entrer dans le système. Ainsi, les données, ainsi que les informations sont classées, et triées. Voyons pour cela quelles sont els fonctionnalités de ce langage structuré et quels sont également les prédicats.

Fonctionnalités avec le SQL

Consacrons à présent une petite partie dédiée aux fonctionnalités avec le SQL. Il ya déjà l’agrégation MAX qui fait partie des fonctionnalités SQL et qui permet de classer et stocker les informations numériques dans un seul fichier. En réalité, ce langage structuré et plus couramment utilisé par les entreprises ainsi que les sociétés commerciales de vente en ligne et des clients de ces derniers qui s’avèreront être eux aussi des entreprises. Ce système est donc intéressant pour faire des affaires, mais quelque peu délicat et complexe à maîtriser.

Les prédicats avec ce langage informatique

Les caractéristiques en SQL sont en général des messages visant à informer en un seul mot l’utilisateur de l’état du traitement effectué.

langage-informatique.jpg

A part ce la, certains développeurs de système web utilisent UNIQUE qui permet de savoir si la quantification faite est bonne et vraie. Ou encore DISCTINCT qui assure que les données ne sont pas en double. Tout cela sont des prédicats dans le SQL. EXISTS signifie que le système fait, en quelque sorte, une demande.

Author: Emma

Share This Post On